Bernadette Lavollay, pédiatre et formatrice en périnatalité auprès des maternités (services de néonatalogie et PMI) vient de publier un livre sur les nourrissons "Les vrais besoins de votre bébé - les découvertes qui révolutionnent la naissance et les premiers mois " aux éditions "Les Arènes". 

A l'occasion de la sortie de son livre, elle a été l'invitée de Ali Rebeihi dans l'émission "Grand bien vous fasse" sur France Inter (vous pouvez écouter le podcast ICI)

Comment bien accueillir son bébé. Quels sont leurs besoins fondamentaux? Ce sont les questions auxquelles répond Bernadette Lavollay dans son ouvrage. 

les vrais besoins de votre bébé

Elle débute son livre avec cette citation de Winicott: 

" Quand les médecins se mettent à donner des conseils, ils s’engagent sur une voie dangereuse, car la mère et le bébé ont moins besoin de conseil que d’un environnement qui encourage la mère à avoir confiance en elle »

En effet, le bébé et la maman ont tout ce qu’il faut, ils ont des ressources en eux. Les mères ont perdu confiance en leur capacité, et il est important de les reconnecter à toute cette puissance et la richesse qu'elles ont en elles. 
C'est un des points fondamentaux développés dans l'atelier en ligne "Pour des premières semaines sereines avec bébé"

Les deux premières heures après la naissance sont précieuses, et elle rappelle que le personnel médical n'a juste qu'à assurer la sécurité. 
Maman et bébé sont tous les deux outillés, il est important de les laisser faire tout simplement. 

En effet, elle explique que la séparation trop précoce est l’un des pires maux que l’on peut infliger à la mère et à l’enfant
Quand il y a une pathologie, bien entendue la sécurité vitale est prioritaire mais elle est trop fréquemment mis en place de manière systématique alors qu'elle n'est pas nécessaire, et pose un inconvénient à l’attachement. 

Certaine maternité ont le label "hôpital amis des bébés » qui est décerné par l’UNICEF. Ce label permet d'allier sécurité et proximité. 
Il est fondé sur:

  • L'accompagnement à l’allaitement maternel, 
  • Aucune séparation de la mère et du bébé
  • Le rrespect des deux premières heures sans aucun geste médical

100% des maternités de l'Europe du Nord ont ce label. La France est à la traîne. Toutefois, depuis 2010, la naissance est moins médicalisée et permet d'éviter les séparations précoces et d'installer le peau à peau.  

La puéricultrice, Anne Lucas, met en avant le retour difficile à la maison avec un congés maternité trop court. Elle souligne le manque d'accompagnement soutenant des mères après un court séjour à la maternité. 
Elles se retrouvent seules avec la famille éloignée et une multitude de conseils des médecins. 
Ces mots ont raisonné en moi, car c'est exactement l'objectif de mon accompagnement dans le cadre de mon atelier en ligne: donner des ressources aux mères pour se sentir soutenue. (plus d'infos ici)

 

Après la naissance, le peau à peau est un besoin vital pour le bébé. En effet, il permet: 

  • Bonne adaptation pour le bébé: coeur et respiration 
  • Il joue un rôle thermorégulateur 
  • Le bébé va ressentir par ses 5 sens (très en éveil durant sa vie utérine)
  • Assure un confort 
  • Permet la montée d’ocytocine pour la mère, hormone de l’attachement 
  • Familiariser avec les germes maternelles 

Le peau à peau est une forme d'empreinte, une reconnaissance mutuelle qui va favoriser le premier regard, un véritable coup de foudre: émotion et attachement garanties. 


Les papas peuvent également faire du peau à peau, avec le petit plus des poils qui vont permettre à l'enfant de s'agripper (réflexe archaïque d'aggrippement) 
Et les pères peuvent s’attacher en donnant le bain, en faisant des massages, ou en portant leur bébé en écharpe. 
Il est important que chacun trouve ce qui lui correspond pour mettre en place le lien d'attachement. 
Il est nécessaire de laisser les pères trouver leur place, dans beaucoup trop de maternité ils n'ont pas la possibilité de dormir auprès de la mère et du bébé. 


« On peut définir l’attachement comme une stratégie qu’utilise un enfant pour obtenir confort et sécurité »
John Bowlby 


Le peau à peau et la proximité viennent contredire les théories des cinquante dernières années sur l'autonomie.
Le bebe humain est le mammifère le plus immature, il est totalement dépend d'un adulte, et sa figure d'attachment est indispensable à sa survie. 
Il a besoin de proximité et de sécurité pour aller explorer le monde
Les pleurs sont l’une des ressources qui l’utilise pour créer la proximité avec un adulte

Dans les unités Kangourou avec les bébés prématurés ont peu remarquer les bienfaits immédiats du peau à peau sur les bébés: le rythme cardiaque diminue, la respiration se fluidifie, le taux en oxygène augmente. 

Bernadette Lavollay termine sur l'importance de reconnaître les douleurs des nouveaux-nés et de les soulager (en cas de naissances difficiles, d'utilisation de forceps, de ventouse...) 
En effet, il existe une échelle des douleurs des nourrissons. Il convient de transmettre aux mères d'observer les mimiques et les attitudes de leur bébé afin de reconnaître et soulager les douleurs. 

Une émission très intéressante, j'ai hâte de lire l'ouvrage et je ne manquerai pas d'écrire un article à ce sujet. 

 

Atelier en ligne "Pour des premières semaines sereines avec bébé" 
19.00 €
https://www.ensemble-naturellement.com/retoursansstress

 

Les vrais besoins de votre bébé 
Chez votre libraire proche de chez vous https://www.librairiesindependantes.com/ ou en lien affilié 
19.90 €
Amazon:https://amzn.to/2IEOBnu
Cultura: http://bit.ly/2L2Cv5Y
Decitre: http://bit.ly/2jWT3QS