Pratiquer la bienveillance dans le couple ce n'est pas toujours facile. Les papas sont beaucoup moins motivés, plus réticents à changer les habitudes, c'est d'ailleurs le cas pour mon mari ! Il fait un peu par mimétisme, mais sans trop s'impliquer dans les outils qu'offrent la bienveillance.

Et pourtant depuis quelques semaines, nous avons gagner en harmonie dans notre famille, sérénité, calme, écoute, patience... Mon mari n'a toujours pas lu d'ouvrage sur la bienveillance, mais alors que s'est-il passé ?

 

u15429206Comme vous avez pu le suivre depuis le début de l'année, je me consacre un temps de méditation quotidien. Mon homme, qui méditait comme moi de temps en temps, a suivi cette aventure méditative.
Depuis le début de l'année, nous prenons le temps de méditer tous les deux, chaque jour.

Ce temps que nous dégageons pour nous est très profitable pour notre vie de famille. Nous sommes beaucoup plus détendus, plus patients et donc plus à l'écoute de nos enfants. Nous apprécions chaque instant passait avec eux.

 

Avez-vous remarqué que lorsque nous sommes extrêmement stressés par le quotidien, nos enfants sont plus agités, turbulents, difficiles. Ils demandent beaucoup notre attention, et cela en devient presque irritable. Nous avons juste envie qu'ils cessent et qu'ils soient compréhensifs. Nos enfants sont comme des éponges à émotions...
Et l'inverse est valable: plus nous sommes détendus, plus nos enfants le sont aussi.
Ce moment de méditation que nous nous accordons nous apporte beaucoup de bienfaits au niveau personnel, et également au niveau familial.
Les enfants et nous mêmes sommes beaucoup plus calmes et détendus.

La méditation nous permet d'être en accord avec nous même, d'être bienveillant avec soi, et naturellement nous le sommes avec nos enfants de manière beaucoup plus naturel, surtout pour mon homme qui, je vous le rappele n'y connait pas grand chose aux outils de la communication non violente.

Il est difficile d'être bienveillant avec ses enfants quand on ne l'est pas avec soi même.
Il est compliqué d'utiliser les outils de la communication non violente lorsque nous n'avons pas la possibilité de dégager un temps pour soi.
Dans ces deux situations, nous utilisons beaucoup de nos ressources pour éviter de crier, craquer... être bienveillant et à l'écoute.

Vous pouvez changer la situation, si vous pouvez vous dégager plus de temps pour vous, les enfants seront plus calmes, plus à l'écoute. Vous pourrez renouez le contact les uns avec les autres et créer un bel espace d'échange. Etre parent en pleine conscience, un travail de chaque jour...

 

Projet 365 # 28 - Un jour, Un billet