Il n'y a pas que les enfants qui ont droit à leur calendrier de l'avent!
Je vous propose donc de profiter de ce temps de l'avent pour partager ensemble autour de la bienveillance et aller vers un bonheur familial.
Chaque jour, je vous partagerais des outils pour mener vers l'harmonie en famille.

outil-1

Il y a des outils puissants dans la communication non violente. Le « message-je » est un des plus importants qui est mis en avant dans la méthode de Thomas Gordon, un des pionniers de la communication non violente.

Qu'est ce qu'un « message-je » ?
Le « message-je » est en opposition au « message-tu »
Nous avons souvent l'habitude de parler de l'autre, de parler sur l'autre... à coup de « tu, tu, tu, tu... » (Jacques Salomé nomme cela la relation klaxon)Tu devrais..., Tu fais..., Tu es... »

Le "Tu" est un obstacle à la communication, il ordonne, menace, conseille, fait la leçon, juge, approuve, humilie, interprète...Il peut générer de la rancœur et de la résistance. Jacques Salomé ajoute que le « tu tues ».

 

Le "je" a un très fort pouvoir. Il invite à parler de moi, et l'autre à parler de lui. Il permet de ne pas parler sur l'autre. En utilisant le "je", nous évitons les comparaisons, les étiquettes, les références.

Le message "Je" permet de parler sur ce que:
- J'éprouve
- Je ressens 
- Je pense
- Je projette de faire

En disant "je" plutôt que "tu", c'est-à-dire en parlant de soi, nous pouvons exprimer ce qui nous gêne dans le comportement de l'enfant, le plus concrètement et le plus clairement possible (sans jugement, critique, accusation, ou menace de notre part).

Exemple: Mon enfant parle fort alors que je lis un livre, regarde la télé...
Message accusateur "Tu": Tu es vraiment agaçant. Tu fais toujours le pitre quand je lis, regarde la télé. 

---> Message "je" (parlant de moi): Je suis agacé d'entendre du bruit, j'ai besoin de calme lorsque je regarde la télé, lis un livre,  sinon je n'arrive pas à entendre, à me concentrer.
Nous avons donc exprimé notre ressenti, notre besoin et la raison de notre besoin.

Le "message-je" est très puissant dans la communication. Il est compréhensible et honnête. Il entraîne des réactions positives : prise d'initiative, modifie le comportement pour l'adapter à nos besoins.