Une nouvelle collection traitant des émotions vient d'arriver dans les rayons de nos librairies: "les émotions de Gaston". 

Gaston est une licorne et sa crinière arc-en-ciel change de couleur en fonction de ses émotions. Chaque couleur va représenter une émotion: 
- le jaune: la joie 
- le rouge: la colère
- le vert: la peur
- le bleu: la tristesse... 

IMG_5352

Actuellement, il existe 3 albums: "Je suis triste", "j'ai peur" et "Je suis en colère". 

Je me suis procurée ce dernier album "Je suis en colère" et c'est ce dernier que je souhaite aborder avec vous. 

IMG_5348

 

Petit format, petit prix (6€), un texte simple et facile: un livre abordable dans tous les points. 

Au début du livre, les émotions sont transposées par des symboles météoroliques: un arc-en-ciel pour le fait de se sentir bien, un soleil avec des nuages pour assez bien, un orage pour très mal... 
J'ai adoré cette transposition qui permet, aux plus jeunes enfants, d'exprimer avec simplicité ce qu'ils ressentent en eux. 
C'est un outil très simple et efficace que j'ai longtemps utilisé avec mes enfants. 

IMG_5355

Et aujourd'hui, Gaston se sent très mal, car il est en colère. 
Et c'est dans les 4 pages suivantes que je suis moins enthousiasme sur ce livre, et c'est fort dommage car il offre, je trouve, tellement de belles choses entre ces pages. 

Gaston est en colère parce que:
- il voulait jouer dehors et il se met à pleuvoir 
- Il doit aller à l'école à pied, il ne veut pas marcher et son papa refuse de le porter
- Il doit sortir du bain et il a encore envie de jouer 
- Il veut faire quelque chose tout seul mais il n'y arrive pas 

Je suis fortement contrariée par ces exemples. J'ai le sentiment que l'on met toutes les émotions de contrariété dans le sac de la colère. 
Alors que dans ces exemples, il s'agit de frustration, qui est un sentiment de colère, et à un degré différent. 
En colère, on peut être frustré, énervé, agacé, irrité, contrarié, blessé...  Et dans cet album, la colère est au même degré et l'auteure, Aurélie Chein Chow Chine, n'offre pas un vocabulaire à l'enfant qui lui permette réellement de mettre des mots sur ce qu'il ressent. 

De plus, ces frustrations sont des frustrations, pour la plupart, provoquées. 
Quand je vois Gaston qui n'a pas envie de marcher et que son papa REFUSE de le porter, cela va à l'encontre de l'écoute de l'enfant, de ses besoins et du lien d'attachement. 
Sur l'illustration, le papa n'est pas surchargé au point de ne pas pouvoir le porter, et son visage est dessiné d'une manière dominante et agacée. 
Même remarque avec la maman, qui se sent dépassée face aux besoins qu'expriment Gaston de vouloir encore s'amuser dans le bain. 
Il ne s'agit pas de colère mais d'expression d'une frustration engendrée par une absence d'écoute des parents. 

IMG_5353  IMG_5354

 

Alors, de mon côté, je suis agacée quand je lis de tel ouvrage, et que je sais que des parents vont les lire à leurs enfants, et que cela ne les aidera pas à comprendre les expressions de frustration de leurs enfants. J'ai le sentiment que l'auteure méconnaît cette émotion. 
Cependant, elle est sophrologue et propose, à la fin de l'ouvrage, une exercice de respiration qui permet de fermer le livre sur une note positive. 

Je profite de ce billet et cette analyse d'album pour faire un point sur la colère: 
En effet, la colère est une émotion redoutée et souvent incomprise par de nombreuses personnes. Souvent, on associe colère et violence. De nombreuses personnes en colère vont attaquer, alors que les deux sont différents. 

La colère a une fonction, un sens, un objectif. Cette émotion nous permet de nous définir, dire nos limites, ce que l'on aime et ce que l'on aime pas, ce qui nous blesse et ce que nous voudrions à la place. 
La violence c'est blesser l'autre, lui faire du mal. C'est chercher à forcer l'autre au lieu de chercher à le comprendre et à ce qu'il nous comprenne. 
(Définitions extraites du livre jeu "Les cahier Filliozat - Colère et retour au calme)

La colère est une émotion. L'émotion est un processus de décharge qui permet de se soulager. 
Lorsque l'individu a une émotion de colère suite à une frustration, quand il se sent blessé, ou que l'on empiéte sur son territoire. 
Notre rôle de parent guide sera d'accompagner notre enfant à exprimer de manière saine ce qui le blesse, et de décharger les tensions dans son corps avec douceur. 
Les cris ne sont donc pas une compétence qui permettra d'appréhender la colère sans violence. La respiration est une formidable compétence pour calmer le cerveau et pouvoir dire la colère sans heurt. 

Alors, vous l'avez bien compris "Je suis en colère" offre de belles compétences pour appréhender la colère, toutefois les pages d'exemples me semble pas adaptées à l'éducation positive et à toutes les formes de l'émotion de colère. 

 

 

Les émotions de Gaston - Je suis en colère 
Aurélie Chien Chow Chine 
Hachette enfants 
6 €
http://amzn.to/2pqvIZZ

Les cahiers Filliozat
Colère et retour au calme 
Editions Nathan 
12.90 €
http://amzn.to/2GMciY1