Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ensemble naturellement
24 octobre 2017

EN FINIR AVEC LE CODODO...

Pour mes fils aînés pas de cododo. Pour Tao, les circonstances ont fait que nous n'avions pas d'autres solutions: 
- appartement trop petit, seulement 2 chambres pour nous 5 
- reveils nocturnes importants et allaitement

Un nouvel appartement est enfin arrivé, une chambre pour chaque membre de la famille, il devenait indispensable que chacun retrouve son espace. 
Après 22 mois de cododo, je pensais que cette étape n'allait pas être évidente pour Tao. 
En effet, il passait ses nuits presque collé à moi. 

Je me souviens de la première nuit dans de nouvel appartement: je commence à m'installer dans notre lit pour endormir Tao, et là son papa est intervenu en me disant que maintenant il avait un lit, une chambre et qu'il fallait l'endormir dans son lit. 
Il n'avait pas tort! 
Direction sa chambre et son lit, même rituel que d'habitude, et Tao s'est endormi. 
Les jours suivants, il me disait même "tétée lit" en allant dans sa chambre directement. Il s'était approprié son espace. (Il le dit toujours pour nous signifier qu'il est fatigué). 

Tao dort dans son lit et mon mari et moi dormons dans le lit "parental". Après tous ces mois, nous avions besoin de nous retrouver comme un couple intimiste sans avoir un bébé à côté ou entre nous. 

IMG_5095

Toutefois, cela n'a pas empéché les reveils nocturnes. Ce qui a changé c'est qu'auparavant je le prenais dans notre lit (il avait son lit en cododo collé au notre) et maintenant je me déplace: c'est moi qui le rejoins dans son lit. 
Nous avons installé un matelas une personne au sol, tout d'abord pour favoriser son autonomie et également pour que je puisse m'allonger près de lui. 

En pratique, cela donne:
- Je l'accompagne dans son sommeil lors de l'endormissement
- Je me couche avec mon mari dans notre lit 
- Lors des reveils nocturnes, je me lève et le rejoins (nous avons mis en place un sevrage nocturne donc plus de tétée, uniquement des câlins et de la présence)
- Parfois, je retourne près de mon mari. Souvent, je me rendors avec Tao. 

Ce systéme permet de:
- répondre à ses besoins de proximité, de contact et de réassurance 
- de s'approprier son espace 
- de retrouver mon mari et notre couple 
- de ne pas perdre trop d'énergie à tenter de le rendormir en le berçant dans le couloir. Je me couche près de lui, et à moitié endormie je poursuis ma nuit. 

Les reveils nocturnes sont encore fréquents, toutefois il s'est bien approprié sa chambre et son lit. De nos trois enfants, c'est le seul qui adore jouer tout seul dans sa chambre. Je crois qu'il apprécie d'autant plus cet espace après ces 22 mois sans chambre rien que pour lui. 
Petit à petit, il va se détacher de moi. C'est la théorie de l'attachement, s'attacher pour mieux se détacher ;) 
Je sais que ces reveils nocturnes sont tout à fait normaux. Même si certains jours, ils sont plus compliqués, j'essaie de me rappeler que tout est normal et quand je sens la colère monter en moi, je me répete tout en souriant "Je suis mére-veilleuse.

LECUTRES POUR ALLER PLUS LOIN (Liens affiliés)

- Dormir sans larme- Editions les Arènes - 19.90 € ICI 
- Partager le sommeil de son enfant - 4.95 € - Editions Jouvence ICI
Publicité
Publicité
Commentaires

Logo-pastille-XS

Publicité
Newsletter
Publicité