Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ensemble naturellement
26 juin 2015

CONTEMPLER LES GRAINES QUI POUSSENT

Depuis quelques semaines, mes enfants me font chaque jour des cadeaux. J'observe, j'admire, je contemple les graines semées qui germent et poussent lentement. 

Accompagner ses enfants dans l'éducation bienveillante n'est pas tous les jours faciles. Cela demande de l'energie, de la patience, de la créativité... 
Dans la théorie, nous savons à quel point cet accompagnement est bénéfique à long terme et apportera beaucoup à nos enfants (gestion de leurs émotions, confiance en eux, estime d'eux, respect d'eux même et des autres...), cependant, il y a des jours où il peut nous arriver de douter, car rien ne va. 
Et puis, il y a des jours où les graines que nous semons en tant que parents poussent lentement et germent. 

Ces graines se sont ces outils que je vous partage régulièrement sur ce blog et la page facebook: l'écoute active, le jeu en famille, remplir le réservoir de votre enfant, la communication, expression et écoute des besoins, les contacts physique...

image

Hier soir, Hugo 6 ans m'a montré que son petit sac de graine poussait lentement. 
Son grand frère été invité à dormir chez son meilleur copain. Mes deux loulous dorment dans la même chambre, cette proximité rassure beaucoup Hugo et quand son frère n'est pas prêt de lui, il angoisse beaucoup. 
Dès qu'il a appris que son frère ne serait pas là jeudi soir, il m'a dit "Moi, je dors avec vous. Je dors pas tout seul." Cependant, leur papa n'apprécie pas trop le cododo quand ils sont plus grands.
Hier, en rentrant de l'école, il m'a naturellement dit "Il va dormir où papa?"
Je lui ai rappelé que papa allait dormir avec moi et que lui allait dormir dans sa chambre et que j'allais l'aider à être apaisé. 

L'heure du coucher arrive...
Nous entamons le rituel comme d'habitude: une histoire (exceptionnellement deux!) 
Puis, un gros câlin. Je m'attends à ce qu'il me demande de rester près de lui, et surprise! Il me laisse quitter la chambre sans rien me demander. 
Je l'entendais jouer dans le calme. Puis, plus de bruit... Je vais le voir, il était allongé dans son lit. Whaou! 
Quelques minutes plus tard, il m'appelle. Oups! 
"Maman tu peux allumer la lumière des toilettes et laisser la porte ouverte, j'eteins ma lumière." 
Whaou!!! 
Mon loulou, seul dans sa chambre, éteint de lui même sa lumière et n'a pas besoin de ma proximité pour s'endormir. 
Il s'endort paisiblement, seul et confiant. 

Ce matin au réveil, il est fier de lui et moi émerveillée de le voir chaque jour gagner en confiance et observer les graines germer lentement. 

Publicité
Publicité
Commentaires

Logo-pastille-XS

Publicité
Newsletter
Publicité