Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ensemble naturellement
7 décembre 2014

TU ME FATIGUES

Avec la fatigue et l'épuisement, il n'est pas toujours facile de répondre aux besoins de nos enfants. Et dans cet état, il peut arriver que nous lancions un "Tu me fatigues" à notre enfant.

Que se passe t'il? Que pouvons nous faire?

DU COTE DES PARENTS
Nuits hachées, travail, gestion du quotidien...La fatigue est l'un des fléaux de nombreux parents et cela met en péril la patience et la capacité à contrôler les réactions au stress.
Une étude a noté que la première année une mère perd 600 heures de sommeil.

DU COTE DES ENFANTS
Les enfants ont certains besoins: écoute, attention, partager ensemble, explorer, bouger, proximité... A ce sujet, je vous recommande de (re)lire le billet besoin ou désir?

besoins

En ne répondant pas aux besoins  votre enfant va adopter un comportement inadapté. Il ne sait pas comment exprimer ce manque et ce besoin de remplir son réservoir. Derrière ce comportement qui "nous fatigue", nous pouvons déchiffrer "papa, maman, j'ai besoin de vous"

"C'est leur façon de signifier "il me manque quelque chose" ou "je vais mal". Il ne savent pas encore nous dire avec des mots: "J'ai besoin de proximité" "J'ai peur quand vous me disputez" "Je n'arrive pas à coordonner mes gestes" ou "Mon corps est en tension"..."
Il me cherche - Isabelle Filliozat

10553506_296964887158521_4176668071073420996_n

ALORS JE FAIS QUOI?
Ce comportement vous exaspère, vous n'en pouvez plus, vous êtes fatigués, épuisés. Vous pouvez tout d'abord, parler de vous et exprimer vos besoins, au lieu d'accuser votre enfant. A la place de "TU me fatigues", vous pouvez dire "JE suis fatiguée, j'ai besoin d'un peu de repos, on pourra jouer plus tard." Vous pouvez lui donner une heure "Quand l'aiguille sera en bas" ou encore "quand le timer va sonner."

Jouer, voilà une formidable solution pour remplir le réservoir de votre enfant  et répondre à ces besoins: proximité, partager ensemble, bouger, écoute et attention...
Alors oui! Vous allez me dire que vous êtes extrêmement fatigués et donc dans l'incapacité de jouer avec votre enfant. J'imagine bien que cela va vous demander de l'énergie au début. Il m'arrive régulièrement de vouloir dire "non" quand mes enfants me demandent à faire une bataille de polochons, une bagarre, un jeu de société... et je sais au fond de moi que s'ils me demandent c'est qu'ils en ont réellement besoin, alors malgré ma fatigue, je leur offre ce moment. Et rapidement, mon réservoir se remplit également. Ce temps me détend, me fait rire... me redonne de l'énergie.
En remplissant le réservoir de mes enfants, je remplis le mien.

Je reviendrais durant ces billets de l'avent sur le jeu en famille, en attendant vous pouvez lire d'anciens articles sur ce sujet ici.

"A quand votre dernière séance de jeux ensemble? votre dernier câlin? les derniers moments que vous avez passés en compagnie l'un de l'autre? Quand vous le regardez droit dans les yeux prend-il un air absent? Son réservoir est-il vide? Est ce la raison pour laquelle il fait des siennes? Que lui manque-t-il pour le remplir? Et le vôtre? Pour que le courant passe à nouveau, il faudra peut-être serrer l'enfant contre vous, lui consacrer un peu de temps, jouer avec lui à la bagarre, lui donner à goûter ou lui parler."
Lawrence Cohen - Qui veut jouer avec moi?

Publicité
Publicité
Commentaires

Logo-pastille-XS

Publicité
Newsletter
Publicité