image

 

Il est important de rompre cet isolement et ce manque de soutien en se reconnectant aux autres parents. Nous avons tendance à se renfermer sur soi-même lorsque nous ne sommes pas bien (culpabilité qui nous ronge, peur du jugement, d'être un mauvais parent...)

En osant aller de l'avant, franchir les portes d'associations, par exemple, à la rencontre d'autres parents vous pourrez partager et réaliser que vous n'êtes pas seule dans ces doutes, cette fatigue, ce manque de patience... Vous vous sentirez normal en réalisant que cela ne fait pas de vous un "mauvais parent". 

Voici quelques pistes pour rencontrer et ainsi avoir des encouragements, du soutien et réduire votre stress:

  • Lieux de rencontre parents - enfants
  • Associations autour du maternage, de la parentalité 
  • Associations des parents d'élèves
  • Forums internet qui proposent souvent des regroupements par région et ainsi favoriser les rencontres 
  • Associations de soutien à l'allaitement tel que la leche league

N'hesitez pas à demander de l'aide, osez dépasser la peur de déranger, de donner du stress à quelqu'un d'autre "qui a probablement déjà assez à faire". Vous pouvez, par exemple (liste non exhaustive, à compléter à souhait) demander:

  • A une amie de vous garder vos enfants
  • A votre famille de gérer la maison 
  • A votre conjoint, les autres enfants d'aider à l'organisation familiale
  • A un voisin d'accompagner votre enfant à l'école 
  • A la CAF ou l'AMDR pour avoir une aide telle qu'une visiteuse familiale
  • A une doula ou accompagnante périnatale pour être écoutée et enveloppée 

Si vous êtes fatigué, seul, dans un état de stress, rapprochez vous des groupes de parents pour échanger et vous sentir moins isolé. 

PROJET 365 # 165 - Un jour, un billet