S'il y a une seule notion que je souhaiterai vous transmettre c'est d'être en lien avec votre enfant, d'être connecté à lui. 

En effet, souvent nous sommes figés à nos principes éducatifs, à nos valeurs... qu'on en oublie de porter un regard bienveillant sur son enfant. 

"Comme le mot éduquer semble quelque peu perverti, ou avoir perdu de son sens, je vous propose le mot REGARDER. Quand vous regardez un enfant dans le moment présent, celui-ci se sent accepté, reconnu, il développe ainsi une relation de confiance et ne cherche pas à défier l'adulte, à le manipuler." 
Porter un regard bien traitant sur l'enfant et sur soi - Arnaud Deroo

Il sera difficile de regarder son enfant en étant aveuglé par des demandes, des attentes ou des principes. 

Par exemple, j'ai pour principe que mes enfants se couchent tôt les soirs de veille d'école, 20h30 au dodo!
Sois je reste fixé dans mon principe, soit je porte un regard bienveillant sur mes enfants: il fait chaud, le soleil se couche tard, ils ont beaucoup de mal à s'endormir. J'entend et je reconnais leur besoin et je les accompagne dans ce sens.

Regard-de-l'enfant

Il est essentiel de se libérer de tout cela afin de regarder, "d'éduquer" avec coeur, d'accompagner votre enfant.
En étant dans l'instant présent, connecté à vous même, vous pourrez accompagner votre enfant de manière consciente, une éducation sur mesure.

J'ai le sentiment que nous passons à côté de l'essentiel en étant uniquement dans des principes éducatifs (être sage, poli, bien mangé...). La relation avec l'enfant ne doit pas être fondée que là dessus. 

La clé d'une bonne relation avec son enfant repose à mon sens sur des principes autour de la joie, le rire, la bonne humeur, le jeu... Des moments de partage en famille, remplir le réservoir affectif de chacun, être à l'écoute vous apportera une harmonie familiale.
Être dans l'observation des comportements, les contrôler, les guider... sera source de lutte et de conflits.

"Aimer c'est sans condition.
Ne quittez pas cette idée, lorsque l'enfant grandit, lorsqu'il fait comme vous dites des "bêtises" et qu'il déclenche alors votre "Arrête, sois sage".
La relation à l'enfant peut être fluide, heureuse, si le parent lâche ses parasitages car ce sont les parasitages qui vous empêchent de regarder dans l'ici et maintenant."
Arnaud Decoo

 

J'ai envie de vous parler de l'émission "Deux nannies d'enfer" diffusée mardi soir sur M6. Il y avait une famille de 6 enfants, une des ados posait d'énormes difficultés à sa maman, qui ne voyait plus qu'en elle que les soucis, les erreurs qu'elle faisait...
La nanny a simplement recommandé de passer un peu de temps en tête à tête avec sa fille. L'ado a été profondément émue de cette proposition venant de sa maman. Elles ont passé un moment agréable, elles étaient rayonnantes, souriantes. La maman a exprimé qu'en plus de faire du bien à sa fille, elle avait reçu beaucoup de bonheur (Le miracle des réservoirs affectifs qui se remplissent: je donne à mon enfant, je reçois à mon tour et remplit mon réservoir affectif)
Au fil des jours, les temps en famille, avec les autres frères et soeurs, prenaient forme: atelier cookies, sortie à la patinoire, cours de zumba. Aucune autorité, aucun changement éducatif, uniquement se connecter à l'enfant et passer du temps avec lui a permis de rétablir un équilibre familial.

Et si "éduquer" son enfant ne reposait essentiellement que sur le fait de profiter de l'instant et établir un lien sécure avec lui?

Quelques lectures pour aller plus loin:
Cliquer sur les images pour avoir plus d'informations

   

 

Projet 365 # 163 - Un jour, un billet