La communication non violente est une façon de communiquer. Rosenberg, pionner de la CNV, met en avant 4 étapes pour bien communiquer avec l'autre.

1. Observation des faits
2. Expression des sentiments
3. Expressions des besoins
4. Formuler une demande claire

Exprimer et accueillir les sentiments est une étape parfois difficile. En effet, nous manquons cruellement de vocabulaire et de connaissance de soi. 
Pour exprimer ce que nous sentons, il est important de développer un vocabulaire et de prendre conscience de ce qui se passe en nous. L'expression "sentiment" comprend à la fois les sensations physiques, les émotions et les sentiments. 

DEVELOPPER SON VOCABULAIRE
Il existe 4 sentiments de base: la joie, la tristesse, la peur et la colère. Ces 4 sentiments se déclinent sous plusieurs formes. Il peut y avoir plusieurs degrés de joie allant de "je suis content" à "je suis en extase". 

Voici une liste des sentiments. Elle pourra vous aider à enrichir votre vocabulaire. 

COMMENT JE ME SENS?
C'est une question à se poser régulièrement: "Comment je me sens?" "Que se passe t'il en moi?" "Pourquoi je me sens ainsi à ce moment précis?" 
Faire un focusing de notre intérieur permet de prendre conscience de nos sentiments (sensations physiques, émotions et sentiments). 
Nous pourrons par la suite les anticiper, les accepter et les gérer. 
Je vous invite à relire un billet sur la colère publié il y a quelques mois. 

image
Source "J'arrête de râler"

 

SENTIMENTS ET BESOINS

Nous pensons souvent que nos sentiments sont suite à des évènements. Cependant, nos sentiments sont provoqués par un besoin non satisfait. 

"Nos sentiments proviennent de nos besoins!"

Revenons sur les 4 étapes de la communication:
1. Observation des faits: une chambre en désordre
2. Expression des sentiments: je me sens agacée, frustrée, contrariée, dégoûtée... 
3. Expressions des besoins:  besoin de considération car je viens de ranger la chambre ce matin, besoin d'ordre...
--->Je ne suis pas en colère parce que mon enfant ne range pas sa chambre, je suis énervée parce que j'ai besoin d'ordre. 

Nos sentiments ne sont pas causés par l'autre. En exprimant nos sentiments en accusant l'action de l'autre peut être source de violence: on peut faire croire à notre enfant qu'il est responsable de notre mal-être et qu'il a le pouvoir de nous rendre heureux ou malheureux. 
En exprimant nos sentiments en fonction de nos besoins insatisfaits, nous parlons de nous, et nous ne rendons pas l'autre responsable ou coupable de ce que nous ressentons.