Ca pourrait être moi qui aurait pu écrire ces phrases. Depuis que j'ai découvert l'écharpe de portage c'est une révélation. Pouvoir répondre aux besoins de Hugo tout en vacant à mes occupations et en m'occupant de son grand frére. J'utilise l'écharpe partout: à la maison, en allant emmener Nolan à l'école et Hugo chez nounou, en balade (nous n'utilisons plus la poussette)... Bref un achat indispensable et que je ne regrette pas.

Voilà donc le récit d'une membre du forum "Ensemble naturellement". Je vous invite à visiter son blog, vous pourrez trouver de nombreux témoignages de ces habitudes maternages. http://le.bebe.du.papillon.free.fr/

40769704J'aime mon écharpe. Je l'aime tellement que je pourrai dresser un autel en sa gloire. Elle m'a sauvé la mise des dizaines de fois, elle me facilite n'importe quelle sortie...et j'adore voir les yeux de Tom briller quand il me voit l'installer.

Oui mais mon écharpe est souvent salie par les régurgitations de Tom. Et quand elle sèche, je suis perdue. Il était temps de songer à un 2ème système de portage.

Une nouvelle écharpe, cela aurait été dommage. Je voulais quelque chose qui puisse être installé rapidement. Je voulais aussi quelque chose qui me permettrait de porter Tom dans le dos. Mettre Tom dans l'écharpe et dans le dos toute seule me fait encore trop peur...j'attends pour cela mon atelier de portage.

J'ai longuement hésité entre un porte-bébé chinois (type
BB Thai) ou un porte-bébé physiologique. Quant au final, j'ai opté pour le porte-bébé physiologique, il a fallu trancher entre l'Ergo et le Manduca. C'est au final ce dernier que j'ai choisi. No comment sur l'ultime prise de tête sur son colori.
Mon manduca, je l'adore. Déjà, je le trouve vraiment très confortable. Peut-être pas aussi confortable que mon écharpe, mais on est pas loin. Il est ultra facile d'utilisation, et je peux sans aucun souci positionner Tom dans le dos ou sur la hanche, chose que j'ai du mal à faire avec ma JPMBB.

Tom apprécie le ventre à ventre, la hanche aussi mais pas encore le dos. Mais je ne désespère pas. Petit à petit, au fil des essais, Tom prendra l'habitude de cette nouvelle position, que l'on a tenté pour le moment seulement à la maison.

Je ne remercierai jamais assez mes copinautes qui m'ont fait découvrir le portage. J'adore sentir mon fils dormir contre mon coeur. J'adore le voir découvrir le monde contre moi. J'adore croiser une porteuse et lui sourire.